parce que je ne peux pas danser, ni chanter; alors je coucherai les émotions sur papier, et je ferai danser les phrases, pour mieux entendre la douce mélodie des mots; poésie du rythme; sens du vent, souffle de la vie… Les mots sont une énergie, libre, qui mêlés en méli-mélo cacophonie, du beau, forme un fabuleu tableau, aux couleurs subtiles; invisiblent, visiblent par les sens; dégagement de couleurs; prolongement du coeur et de sa beauté; ou du spleen; prolongement haut en couleur dans tous les cas


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s