tu comprendras, saturé de la douleur, tu rendras les armes, alors seulement, tu connaitras la douceur. Mais pas avant, non, pas avant; juste une lettre de différence, le C, comme un saut dans le vide, un coeur qui s’ouvre, un casque qui se fend, une conscience qui s’élève … libère toi …

https://youtu.be/WYeDsa4Tw0c


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s