la fée ficelle

 

elle était grande et majestueuse, transparente
ses doigts étaient des baguettes magiques
elle aimait jouer avec, et regarder les eclats sortir de ses doigts
des jolis faisceaux multicolores, comme des prolongements de son coeur
cela la rendait bien joyeuse
tout ce qu’elle touchait devenait couleur
o merveille

mais voilà, un jour,
elle fit un saut
un énorme saut, dans sa joie de voler dans tous les sens, et trébucha

et patatra, boummm, disparu les doigts magiques

elle se retrouva dans un tout petit corps
si petit, mais si petit, qu’elle n’y voyait rien du tout

elle essayait de se frotter les yeux, mais non, rien, rien aucune image
elle voulu entendre
mais rien, non rien, non plus, qu’un genre de vacarme inconnu

malheur de malheur, mais ou suis je donc?
elle pleura, et pleura, tellement que de ses yeux les larmes firent une rivière, toute bleue, pailletée

a force de pleurer, ses yeux commençaient a voir

que voyaient t’ils?
cette belle riviere
oh merveille se dit elle, je vais la toucher

mais, mais, ses doigts, ils étaient si petits, comment faire pour atteindre la rivière?

comme elle pouvait voir
elle s’aperçu qu’elle avait des jambes, des bras, un corps, elle pouvait le toucher, ohhh, quelle étrange chose que ce corps, si petit si petit, comment faire, mais comment faire


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s