Miroir

Prisonnier de tes schémas de fonctionnement, tu danses et tu avance, tel un pantin, sur un chemin incertain, et pourtant tu es bien certain, d’aller dans le bon sens, tu danses et tu avances, chancelant, tel un pantin, …
Tes yeux dorment, il ne s’agit pas pour toi de les ouvrir, et pourtant tu es là chancelant, dans la danse, ou tu trouves ça grisant, chancelant, tu danses, aveuglé par tes schémas de fonctionnement, le pantin.. aveugle, et aveuglé; jusqu’au jour ou tu rentres dedans, la vision de l’œil perçant te rentre dedans celui qui est prêt, rencontre celui qui voit, celui qui regarde en toi, celui qui voit en toi..
La vérité, il dira, si seulement tu es prêt à croire en toi

Regardes toi, et tu verras en moi, ce qui est de toi

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s